René Laubiès

Proche de Robert Creeley, qui a réalisé avec lui ses premiers livres d’artiste, d’Eszra Pound dont il a traduit Dos Cantos, René Laubiès était beaucoup plus à l’aise aux États-Unis, ou en Asie où il est né et retourné souvent qu’à Paris où il rencontrait ses amis mais ne peignait pas.

La vie et l’oeuvre de Laubiès sont intimement liées, jusqu’à son refus de l’argent « qui empêche d’aller à l’essentiel », alors qu’il était né riche. La discrète structure ascensionnelle de ses peintures révèle sa pensée enrichie par le taoïsme puis l’ hindouisme, nous ouvrant à un cheminement spirituel ancré dans le spectacle de la nature. Le réel n’est jamais présenté tout d’un bloc, comme une présence qui nous reste étrangère mais beaucoup plus fluide. On se sent de connivence avec lui, ou plutôt emporté dans le même souffle, et souvent en harmonie. 

Biographie de René Laubiès

Expositions (principales)

PERSONNELLES

 1994 « René Laubiès, 40 ans … autour du monde », Musée d'art moderne et contemporain, Nice

 1999 « Œuvres des années 1950/1960, tableaux à signes », Galerie Olivier Nouvellet, Paris

 2007 « René Laubiès, peintre de la sérénité », Musée Bochum, Allemagne

 2019 « René Laubiès. L'instantané, le fugitif, la trace », Musée de l'Abbaye Sainte-Croix, Les Sables        d'Olonne

© 2020 par Galerie Alain Margaron. Créé avec Wix.com 

5, rue du Perche 75003 Paris, France

  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Pinterest Icône
  • Blanc Icône YouTube