La découverte de l’océan, en 1954, a bouleversé la peinture de René Duvillier, comme, dans les années 60, une tempête dans les Ardennes. La force des vagues qui l’a presque paniqué lui a révélé un rapport hallucinatoire entre notre corps, l’espace et notre mémoire.

La voie de Duvillier est désormais tracée, celle d’un art fortement lié aux forces de la nature qui libéreront de plus en plus explicitement jusqu’à sa mort en 2002 les forces dyonisiaques que Nietzsche explicite dans la Naissance de la tragédie grecque. 

© 2020 par Galerie Alain Margaron. Créé avec Wix.com 

5, rue du Perche 75003 Paris, France

  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Pinterest Icône
  • Blanc Icône YouTube